perte de poids après l'accouchement
Perte de poids

Comment perdre du poids après l’accouchement ?

Beaucoup de femmes se retrouvent avec des kilos en plus après l’accouchement. Lire ici pour suivre notre guide de perte de poids en postnatal.

Durant la grossesse, la plupart des femmes gagnent un poids entre 11,5 kg et 16 kg.

Évidemment, celles qui portent plus d’un bébé (jumeaux, triplés) prennent plus de poids.

Ce gain pondéral comprend le bébé, le placenta, le liquide amniotique, le développement du tissu mammaire, la masse sanguine, l’augmentation du volume de l’utérus et les réserves de graisse supplémentaires.

Cette graisse supplémentaire sert de réserve d’énergie pour la naissance et l’allaitement.

Cependant, près de la moitié des femmes ont une augmentation pondérale supérieure à ce qui est recommandé.

La conservation de cet excès de poids entraine plusieurs risques, dont notamment le diabète, les maladies cardiovasculaires, les complications lors de grossesses ultérieures, etc.

En conséquence, il est important de retrouver un poids santé après l’accouchement, surtout si vous envisagez de retomber enceinte dans le futur.

La plupart des femmes enceintes peuvent perdre jusqu’à 6 kg lors de l’accouchement.

Cela est  fonction du poids du nouveau-né, du liquide amniotique et de la taille du placenta.

Autrement dit, l’excès de poids résiduel moyen se situe entre 6 et 11 kg, sans compter le surpoids supplémentaire éventuel.

Comment procéder pour réussir à perdre du poids après l’accouchement ?

Dans cet article, nous vous donnons 10 conseils qui vous permettront de perdre du poids après l’accouchement et de retrouver un poids santé.

1. Fixez des objectifs réalistes de perte de poids

Normalement, pour perdre du poids, il n’y a pas urgence et il faudrait attendre votre examen postnatal, ce qui se produit habituellement six à huit semaines après la naissance de votre bébé, avant de commencer à penser à la perte de poids.

Par ailleurs, il est conseillé de se fixer des objectifs réalisables et sans danger.

En supposant que votre poids soit actuellement stable, une réduction de votre apport calorique d’environ 500 calories par jour entraine une perte de poids sans danger d’environ 0,5 kg par semaine.

À titre d’exemple, une femme qui consomme d’habitude 2000 calories par jour pourrait réduire sa consommation de 300 calories et dépenser 200 calories supplémentaires par l’exercice physique, soit une réduction totale de 500 calories au total.

Des études ont montré que, chez les femmes qui allaitent, cette perte de poids de 0,5 kg par semaine n’a aucun effet négatif sur la production de lait ou la croissance du bébé.

2. Ne pas pratiquer un régime Crash

Les régimes Crash sont des régimes très pauvres en calories qui visent à vous faire perdre beaucoup de poids en un minimum de temps.

Or, après l’accouchement, votre corps a besoin d’une bonne nutrition pour guérir et récupérer.

De plus, si vous allaitez, vous avez besoin de plus de calories que normalement.

Un régime hypocalorique sévère en étant souvent déficient en certains nutriments importants vous laissera épuisée et fatiguée.

C’est le contraire de ce dont vous aurez besoin pour prendre soin de votre nouveau-né.

C’est pour cette raison que, d’une façon générale, les régimes hypocaloriques sévères de type Crash sont déconseillés pour les femmes allaitantes.

3. Allaitez

L’allaitement présente de nombreux avantages pour la mère et le bébé.

Il favorise la perte de poids et procure aussi d’autres bienfaits.

Une étude portant sur 4 922 femmes allaitantes a révélé que les participantes avaient perdu en moyenne 1,7 kg de plus de poids que les femmes non allaitantes, six mois après l’accouchement.

D’autres recherches ont montré des résultats similaires.

Par ailleurs les avantages suivants de l’allaitement ont été prouvés :

  • Assure une bonne nutrition du bébé : le lait maternel contient tous les nutriments dont le bébé a besoin pour grandir et s’épanouir au cours des six premiers mois de sa vie.
  • Soutient le système immunitaire du bébé : le lait maternel contient également des anticorps importants qui aident votre bébé à lutter contre les virus et les bactéries.
  • Réduit la taille de l’utérus : l’allaitement aide l’utérus à se contracter et à retrouver sa taille normale plus rapidement après la naissance.
  • Réduit le risque de maladie chez les nourrissons : les nourrissons nourris au sein ont un risque plus faible d’affections pulmonaires, d’affections cutanées, d’obésité, de diabète, de leucémie et de syndrome de mort subite du nourrisson et d’autres maladies.
  • Réduit le risque de maladie chez la mère : les femmes qui allaitent ont un risque moins élevé de diabète de type 2, de cancer du sein, de cancer de l’ovaire et de dépression en post-partum.
4. Mangez des aliments riches en fibres

Les fibres solubles peuvent aider à perdre du poids en augmentant le sentiment de satiété et en régulant les hormones de l’appétit.

Il a été démontré que la consommation d’aliments riches en fibres contribue à la perte de poids.

Une étude portant sur 1114 adultes a révélé que chaque tranche de 10 grammes de fibres solubles consommée par jour entrainait une réduction de 3,7 % de la graisse du ventre sur une période de cinq ans.

5. Consommez plus de protéines

Les protéines favorisent la perte de poids en stimulant votre métabolisme, en augmentant le sentiment de satiété et en réduisant l’appétit.

Une étude a montré que les personnes ayant un régime alimentaire composé de 30 % de protéines consommaient 441 calories de moins par jour comparativement aux personnes ayant un régime alimentaire contenant moins de protéines.

Les sources de protéines comprennent les viandes maigres, les œufs, le poisson, les légumineuses, les noix, les graines et les produits laitiers.

6. Réduisez les glucides et évitez le sucre ajouté

Un apport élevé en glucides est associé à une augmentation de poids, au diabète, aux maladies cardiaques et à certains cancers.

Ainsi, pour perdre du poids, il est nécessaire de réduire la quantité de glucides dans l’alimentation et d’éviter le sucre ajouté.

7. Évitez l’alcool

L’alcool fournit des calories supplémentaires sans apport nutritionnel.

Ainsi, l’alcool peut être lié à un gain de poids et peut entraîner une accumulation de graisse autour des organes, appelée graisse du ventre.

Par ailleurs, l’alcool peut entraîner une réduction temporaire du volume du lait maternel chez les mères qui allaitent.

De plus, de petites quantités d’alcool peuvent passer à votre bébé par le lait maternel.

En conséquence, il est conseillé aux femmes allaitantes d’éviter l’alcool.

8. Faites de l’exercice physique

Des exercices physiques comme la marche, le jogging, la course, le vélo, etc. vous aident à dépenser des calories et à bénéficier de nombreux avantages pour votre santé.

En effet, une analyse de 12 études a montré que les personnes qui combinaient régime alimentaire et exercice perdaient 1,7 kg de plus que celles qui suivaient un régime seul.

9. Buvez suffisamment d’eau

L’eau potable stimule votre métabolisme et favorise la perte de poids.

Il est particulièrement important de rester hydratée pendant l’allaitement.

Essayez de boire au moins 1 à 2 litres par jour.

10. Dormez suffisamment

Un manque de sommeil peut avoir un impact négatif sur vos efforts de perte de poids.

Bien que cela soit difficile avec un nouveau-né, essayez de dormir le plus possible et demandez de l’aide quand vous en avez besoin.

Conclusion

Avoir un poids supplémentaire après la grossesse est très courant.

Néanmoins, retrouver un poids santé est bénéfique pour votre santé et vos futures grossesses.

Le meilleur moyen de perdre du poids consiste à adopter un régime alimentaire sain, à allaiter et à faire de l’exercice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *