Gingembre : 12 bienfaits pour la santé, doses, effets secondaires et précautions

Auteur : Imen J.   ✓ Un contenu vérifié

Connu grâce à sa saveur piquante et poivrée, le gingembre, plante délicieuse et nutritive, possède des bienfaits inégalables sur la santé. On vous dit tout ici.

Tout le monde connaît la racine de gingembre qu’on utilise en cuisine pour donner de la saveur et du goût aux plats.

Mais, à côté de sa grande histoire culinaire et gustative, le gingembre est une vraie plante médicinale ayant de nombreux bienfaits pour la santé.

Dans cet article, nous tâcherons de vous expliquer les bénéfices de son utilisation, la façon et la quantité idéales pour sa consommation ainsi que les éventuels effets indésirables que peut entraîner ce rhizome.

Le gingembre, c’est quoi ?

Cette plante aux nombreuses vertus est utilisée depuis des millénaires, ce qu’en témoignent les traces écrites retrouvées en Grèce antique, chez les Romains, dans les vieux manuels de médecine chinoise, ayurvédique et arabe.

Connu comme étant une plante qui chauffe, qui fait circuler et transpirer, le gingembre a été longtemps utilisé afin de contrer l’effet du froid dans l’organisme, en d’autres termes, pour lutter contre les infections hivernales telles que les rhumes, les rhinopharyngites et les infections du système respiratoire.

Selon les principes de la médecine énergétique (chinoise ou ayurvédique), le gingembre permet de restaurer le fonctionnement  des organes qui tournent au ralenti.

Aujourd’hui le gingembre est cultivé dans plusieurs pays du monde : l’Inde, la Chine, le Mexique, l’Asie du sud-est et en Afrique.

Cette plante, également connue sous le nom de Zingiber officinale, est une plante à fleurs étroitement liée à la cardamome et au curcuma.

Elle tient ses propriétés médicinales de sa tige qui pousse dans la terre et connue sous le nom de racine de gingembre ou rhizome.

Quelles sont les doses recommandées

Pour obtenir tous les bienfaits du gingembre, il est conseillé de consommer quotidiennement 1 à 2 grammes de gingembre en poudre ou 10 grammes de gingembre frais.

Si vous envisagez d’utiliser le gingembre sous forme de capsules/gélules, il serait préférable de commencer avec le dosage le plus faible et de respecter les posologies indiquées sur la notice du complément alimentaire en question.

Les bienfaits du gingembre sur la santé

eau au gingembre et citron

Outre sa richesse en vitamines et en minéraux importants (manganèse, magnésium, vitamine B6, calcium, zinc), la racine de gingembre contient du gingérol, qui est un composé aux propriétés anti-inflammatoires et anti-oxydantes puissantes.

Ces composés lui confèrent beaucoup d’avantages :

1. Le gingembre est un bon remède contre les nausées

Utilisé historiquement comme remède naturel contre le mal de mer chez les marins, le gingembre est doté d’un pouvoir anti-nauséeux et antiémétique (contre les vomissements) puissant.

Selon une étude conduite sur 1278 femmes enceintes, le gingembre s’est révélé efficace pour réduire les symptômes nauséeux chez ces dernières avec un risque minime d’effets secondaires.

Dans une autre étude clinique, il s’est révélé efficace pour diminuer la sévérité des nausées chez des patients sous chimiothérapie.

2. Le gingembre est un antifongique naturel

Les démangeaisons, les infections à levures ainsi que le pied d’athlète peuvent être combattus grâce aux propriétés antifongiques du gingembre.

Ce dernier s’est révélé efficace contre tous les types de champignons en cause dans les mycoses buccales selon une étude conduite en Iran en 2016.

3. Le gingembre est un protecteur gastrique

Ceci a été démontré scientifiquement.

Le gingembre agirait en diminuant la libération des protéines inflammatoires et en bloquant l’activité de certaines enzymes qui seraient en cause dans la genèse des ulcères gastriques.

4. Le gingembre est idéal pour soulager les douleurs menstruelles chez les femmes

Le gingembre représente une alternative naturelle idéale aux médicaments pharmaceutiques afin de soulager les douleurs et les crampes accompagnant la survenue des menstruations chez les femmes.

Selon Une étude publiée dans le  Journal of Alternative and Complementary Medicine, il a été  démontré que le gingembre réduit aussi efficacement les douleurs menstruelles que les médicaments tels que l’ibuprofène et l’acide méfanamique.

Une autre étude réalisée en 2009 a aboutit à des résultats similaires en indiquant que le gingembre agit à la fois sur l’intensité et sur la durée des crampes menstruelles.

5. Le gingembre est doté d’un pouvoir anticancéreux

Le gingérol contenu dans le gingembre aurait une activité inhibitrice sur la croissance  et le développement des cellules tumorales.

Des tests en tube à essai ont démontré cette action sur des cellules cancéreuses de l’ovaire, du pancréas et de la prostate.

Des travaux de recherche supplémentaires sur les humains sont nécessaires avant de pouvoir utiliser les propriétés anticancéreuses du gingembre sur des cancers humains.

6. Le gingembre permet de réguler la glycémie

Une supplémentation quotidienne en gingembre permet de réduire la glycémie à jeun de 12% et d’améliorer le contrôle glycémique sur le long terme.

C’est ce qu’a démontré une étude conduite en 2015.

7. Le gingembre est un allié santé pour une bonne digestion

Son usage est recommandé en cas de difficultés à la digestion, de ballonnements et de crampes causées par ralentissement du processus de la digestion.

Administré chez des personnes souffrant d’indigestion, il permet d’améliorer la vidange gastrique de 25% .

Cet effet est très intéressant en cas de gastroparésie.

8. Le gingembre est un excellent anti-inflammatoire pour les douleurs articulaires ou musculaires chroniques

Ainsi intégrer le gingembre dans l’alimentation quotidienne permet de réduire les douleurs musculaires induites par l’exercice intense, les tendinites ainsi que les douleurs articulaires (ex : arthrose).

9. Le gingembre permet de lutter contre l’hypercholestérolémie

C’est ce qui a été suggéré par plusieurs études.

En effet, le gingembre permet de baisser le taux de LDL cholestérol (mauvais cholestérol) et d’augmenter le taux de HDL cholestérol (bon cholestérol).

Ceci permet de prévenir la formation de plaques d’athérome au niveau des vaisseaux du cœur et du cerveau et de prévenir la survenue des accidents cardiovasculaires tels que l’infarctus du myocarde et l’accident vasculaire cérébral.

Il serait même aussi efficace que l’atorvastatine, un médicament souvent prescrit en cas d’hypercholestérolémie.

10. Le gingembre améliore les fonctions cérébrales

Grâce à sa richesse en composants antioxydants et à sa forte propriété anti-inflammatoire, le gingembre apporte beaucoup de bienfaits à la santé du cerveau.

Il permet de lutter contre le vieillissement du cerveau et le déclin cognitif conséquent.

Il améliore aussi la capacité attentionnelle et les fonctions cognitives humaines.

11. Le gingembre est un puissant agent bactéricide

A côté de son activité antifongique, le gingembre est un excellent produit pour lutter contre les infections bactériennes souvent responsables de pneumonies, de bronchites et d’infections urinaires.

Des études ont prouvé que les principes actifs de ce rhizome auraient une action inhibitrice sur la croissance des bactéries en cause dans les pathologies gingivales.

Des extraits de cette racine seraient même efficaces sur certaine souches bactériennes résistantes aux antibiotiques.

12. Le gingembre est un puissant anti-inflammatoire naturel

L’inflammation chronique est un état responsable du développement de plusieurs pathologies dont le diabète, l’obésité et les maladies cardiaques.

Plusieurs principes actifs contenus dans le gingembre sont à la base de son activité pour contrer l’inflammation : le gingérol, le shogaol, le paradolone, le zingerone.

Ces derniers agissent en diminuant le taux des marqueurs de l’inflammation.

Les effets secondaires du gingembre

gingembre frais

Le gingembre est rarement responsable d’effets indésirables.

Il est d’ailleurs toléré par la plupart des gens.

Cependant certains effets gênants peuvent être rapportés lors d’un usage exagéré et régulier de cette racine tels que les malaises gastriques, les brûlures d’estomac ainsi que la diarrhée.

Les personnes allergiques au gingembre ne devraient en aucun cas le consommer.

En cas d’utilisation du gingembre sous forme d’huile essentielle, il se peut qu’une irritation cutanée à l’endroit de l’application se produise.

Pour éviter cela, il vaut mieux faire un test cutané de l’huile essentielle sur une petite zone de la peau avant de l’utiliser sur de plus grandes surfaces.

Si vous prenez des traitements médicamenteux, demandez l’avis de votre médecin avant de consommer le gingembre.

Où trouver le gingembre et comment peut-on le consommer ?

jus de gingembre

Le gingembre peut se consommer sous plusieurs formes : fraîche, moulue, confite, en jus, infusion, huile essentielle ou enfin  en gélules ou capsules.

Pour  utiliser la racine fraîche de gingembre, cette dernière peut être coupée en fines tranches et rajoutée  dans les jus de légumes et les smoothies.

Râpé, il parfume agréablement les salades et les soupes.

La poudre de gingembre apporte beaucoup de saveur aux plats : desserts, viennoiseries.

Il est conseillé de conserver la racine fraîche de gingembre dans le congélateur.

Pour l’utiliser, coupez la quantité désirée et remettez la racine au congélateur.

Voici quelques exemples de recettes à base de gingembre :

  • Mettez 2 gouttes d’huile essentielle de gingembre dans une cuillerée à soupe de macérât huile d’Arnica et appliquez sur les articulations ou les zones douloureuses.
  • Mettez 1 à 2 cuillères à café de gingembre frais et râpé dans une tasse d’eau chaude et laissez infuser. Cette tisane peut être consommée une fois par jour. Vous pouvez y incorporer aussi une cuillère à café de miel et 2 gouttes d’huile essentielle de citron pour apporter encore plus de saveur à la boisson et renforcer son effet bénéfique sur la digestion.
  • Ajoutez du gingembre râpé ou en poudre dans vos plats en toute fin de cuisson afin d’en retirer le maximum de bénéfices.
  • Vous pouvez aussi réaliser une huile aromatique en laissant macérer du gingembre frais dans l’huile d’olive toute une nuit.
  • Le gingembre confit peut être rajouté à la crème fouettée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tout le contenu de Golias est soumis à une révision médicale ou à une vérification des données pour assurer autant que possible l'exactitude des informations pour nos lecteurs.

Nous avons des directives strictes et nous ne faisons des liens que vers des sites médiatiques réputés, des instituts de recherche universitaires et, dans la mesure du possible, des études examinées sur le plan médical par des partenaires.

Si vous estimez que l'un de nos contenus est inexact, n'est pas à jour ou sujet à discussion, contactez-nous via le formulaire de commentaires sur cette page.